Artistes Français

Stéphane Lopes, de la rigueur et du fun !

Bonjour tout le monde, aujourd’hui Stéphane Lopes se présente à vous dans ce portrait ! On espère que vous apprécierez découvrir son univers et son parcours.

Salut à tous, je suis Stéphane, 28 ans, graphiste,et passionné de typo tout comme vous tous.

Pour parler de mon cursus en 2 mots, j’ai toujours été intéressé par les arts graphiques en général, et c’est en 2008 que j’ai décidé d’en faire mon métier en préparant un BTS Communication Visuelle obtenu deux ans plus tard. J’ai pu apprendre les bases de nombreux univers différents tels que la publicité (storyboard, affiches), l’édition, le rough et aussi un peu de typo. Mon premier amour en sortant de l’école était le branding : l’Identité Visuelle, et notamment la créa de logo, et la typo en était déjà un élément important. 

Pour ce qui est de mes inspi ça a pas mal évolué. Originaire de la région parsienne (78), j’ai comme beaucoup été fasciné par les graffs visibles tout le long de ma ligne de train jusqu’a St Lazare, avec des mec comme Trane ou Tige ou Rizote. J’ai fréquenté des gens du milieu mais je n’ai jamais osé faire le pas. Ensuite, pendant mes études, j’ai découvert Behance et son lot de créa et c’est là que j’ai fait réellement connaissance avec la typo “appliquée”, dans ce sens où j’ai pris conscience qu’il est possible de marier le côté branding, marketing commercial, avec la typographie, donc finalement d’intégrer de la typo dans la rue plus “légalement” que par le graff et par conséquent d’en faire un métier. Et progressivement, j’ai été fasciné par des gens comme Sergey Shapiro, TheosOne, Jackson Alves ou Luca Barcelona mais aussi et surtout Tyrsa, qui pour moi a été une énorme source d’inspiration et surtout de motivation. Et puis depuis, début 2016 j’ai commencé mon autoapprentissage sur Instagram principalement, et j’ai découvert d’autres noms comme CJ Rosamond, John King, Stefan Kunz, Nairone, James Lewis ou encore et surtout David Milan. En parallèle sur facebook j’ai intégré le groupe “je me met au lettering” et du coup fais la connaissance de quelques artistes français comme Francis Chouquet évidemment mais aussi Fiona Poupeau avec qui j’ai eu l’occasion de faire une collab, ou encore Loïc Ledoux, Dess, Tarwane, Psena, pour ne citer qu’eux. 

En terme de style, je ne suis pas fixé. J’ai mes phases, parfois couleurs, parfois noir et blanc, parfois encre, parfois aquarelle, ça dépend. J’ai quand même une affection particulière pour le brush. J’aime construire et dessiner la lettre ou le mot mais le fait de réussir une belle courbe d’un coup, d’avoir le geste juste, c’est quelque chose qui me plait et ça donne au rendu quelque chose d’authentique. Ça tient parfois à peu de chose. Par exemple, il n’y a pas si longtemps sur le groupe facebook quelqu’un a annoncé une vente privée Pentel. Je ne connaissais pas les produits. J’ai passé commande et du coup j’ai pu tester l’encre avec un pocket brush et les Zebra touch que j’ai adorés. Ce sont des expériences comme celle-ci qui me poussent à être curieux et faire évoluer mon style en testant de nouveaux feutres, stylo ou même pinceaux. J’aime changer d’outils selon les périodes et les influences du moment, je suis passé du crayola au Tombow en passant par le Posca ou la pointe fine Uni sur fond blanc, noir, kraft ou couleur. Je m’efforce de ne jamais rester dans un pseudo “confort”, c’est ce qui m’a amené au brushpens, à travailler des dégradés, puis a l’encre, puis a tester le dot, puis au Posca blanc ou doré dernièrement. Par contre je retravaille très peu mes lettres sur photoshop. Je suis devant un écran toute la journée et j’aime à penser la typo comme quelque chose que je crée de mes mains, de la couleur sur du papier, quelque chose de concret et d’authentique. Parfois je passe sur photoshop pour ajouter un visuel derrière ou insérer une couleur mais ça reste assez ponctuel. D’ailleurs mis à part mes feutres je n’ai pas vraiment de matériel. Chez moi je bosse assis par terre, des feuilles sur ma table basse et je photographie mes typos avec mon téléphone avant de les poster sur Instagram.
Aujourd’hui je bosse en tant que graphiste pour une marque de chemise, c’est pas ce qu’il y a de plus gratifiant niveau créa mais ça paye le sel, et j’ai la chance d’avoir une énorme liberté au niveau de mon temps donc je peux m’exercer au taff et ça c’est super étant donné que mon appart est déjà rempli de feuilles et de feutres… J’espère pouvoir un jour bosser mes typos a plein temps, c’est vraiment mon objectif. Et en attendant je continuerai de m’inspirer des meilleurs, de trouver de l’inspi partout autour de moi et de salir des feuilles encore et encore…

stephane-lopes-calligraphe-brush-pen-ligue-du-lettrage-9 stephane-lopes-calligraphe-brush-pen-ligue-du-lettrage-8 stephane-lopes-calligraphe-brush-pen-ligue-du-lettrage-7 stephane-lopes-calligraphe-brush-pen-ligue-du-lettrage-6 stephane-lopes-calligraphe-brush-pen-ligue-du-lettrage-5 stephane-lopes-calligraphe-brush-pen-ligue-du-lettrage-4 stephane-lopes-calligraphe-brush-pen-ligue-du-lettrage-3 stephane-lopes-calligraphe-brush-pen-ligue-du-lettrage-2 stephane-lopes-calligraphe-brush-pen-ligue-du-lettrage-1

Voilà, comme vous avez pu le voir, beaucoup de taf et de bonnes références pour progresser dans le bon sens.

Et vous, vous en pensez quoi de ses tafs ?

A propros

Renaud Destermes

A là base du projet LdL et amateur de calligraphie depuis maintenant 10 ans, j'ai décidé de créer ce site pour regrouper un maximum d'artistes français et ainsi promouvoir la scène FR.

Pin It on Pinterest

Share This

Besoin d'aide et d'inspiration sur le lettrage ?

Recevez régulièrement des ressources, des tutoriels et de l'inspiration autour du letterage.

Pas de spam. Vous pouvez-vous désabonner à tout moment.